Jusqu’où et pour quoi s’immerger ? Rôle de la subjectivité dans l’enquête anthropologique sur la politique - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue LEA Année : 2020

Jusqu’où et pour quoi s’immerger ? Rôle de la subjectivité dans l’enquête anthropologique sur la politique

Résumé

Au-delà de l’indispensable réflexivité que tout chercheur impliqué dans une observation participante se doit de mettre en œuvre, peut-on simultanément mener une enquête anthropologique sur la politique et s’engager de manière militante aux fins même de faire évoluer la situation qu’on étudie ? Réciproquement, une enquête politique et militante peut-elle immédiatement être reversée dans le champ de la connaissance anthropologique ? En d’autres termes, jusqu’où et pour quoi s’immerger, s’il s’agit d’étudier des configurations politiques dont on est soi-même (potentiellement) partisan ? Comment objectiver, dans ce cas, à défaut de pouvoir la contrôler, la subjectivité du chercheur dans la démarche d’enquête ? Par subjectivité on entendra, de manière volontairement polysémique : à la fois les caractéristiques de la personne du chercheur ; ses affects ; ses engagements et convictions, plus ou moins conscientes, assumées ou revendiquées en accord ou en écart avec les configurations sociales et politiques étudiées ; ce qu’il fait de tout cela aux fins de l’enquête.

Domaines

Sociologie
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04124136 , version 1 (09-06-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04124136 , version 1

Citer

Judith Hayem. Jusqu’où et pour quoi s’immerger ? Rôle de la subjectivité dans l’enquête anthropologique sur la politique. LEA, 2020, L'esprit d'Archimède, 4, pp.31-33. ⟨hal-04124136⟩

Collections

CNRS UNIV-LILLE
8 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More