Le géant, la licorne et la tulipe - Université de Lille Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2012

Le géant, la licorne et la tulipe

Résumé

Les cabinets de curiosités sont un résumé du monde au moyen de ce qu’il offre de plus bizarre et de plus exotique. L’étonnante hétérogénéité des collections – crocodiles du Nil côtoyant médailles d’or ou d’argent de l’Antiquité, tulipes discutant avec une tête de monstre et un canoë indien – reflète le trait essentiel de la curiosité européenne du siècle des Lumières : son ouverture à l’ensemble des phénomènes visibles du monde, créés par Dieu ou par l’homme. En analysant le cas français, Antoine Schnapper passe en revue les acteurs variés de cette Comédie de la curiosité depuis Gaston d’Orléans jusqu’aux apothicaires de Montpellier ou de Poitiers et livre un panorama de la curiosité encyclopédique qui fonde la plupart des cabinets du XVIIe siècle. Il montre combien de vieilles légendes restent néanmoins vivaces et explique l’attachement de ces collectionneurs pour des objets aussi étrange que la corne de licorne, la rose de Jéricho ou les dents de géants.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04145438 , version 1 (29-06-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04145438 , version 1

Citer

Antoine Schnapper, Patrick Michel, Sophie Mouquin, Mickaël Szanto. Le géant, la licorne et la tulipe : Les cabinets de curiosités en France au XVIIe siècle. Flammarion, 768p., 2012, 978-2-0812-8263-6. ⟨hal-04145438⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More