Encadrer la nuit ou ses professionnels ? La curialisation municipale de la vie nocturne lilloise - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Temporalités : revue de sciences sociales et humaines Année : 2023

Encadrer la nuit ou ses professionnels ? La curialisation municipale de la vie nocturne lilloise

Résumé

This article proposes to study various municipal nightlife commissions in Lille. Since the 2000s, these consultation bodies have spread in France and in other European countries with the aim of providing a framework for the development of a nightlife economy. Based on a monographic survey conducted since 2012, resorting to interviews with nightlife professionals and representatives of relevant institutions (town hall, prefecture, police), ethnographic observations of these commissions, and an analysis of municipal archives, we propose to sketch out a genealogy of these consultation bodies. We put aside the search for their effects on public action and rather study their uses and, in fine, their latent functions. Our diachronic perspective allows us to test the Eliasian hypothesis of a form of “curialisation” of nightlife. These deliberation spaces are a mean for the city council to gain a foothold in this policy sector by enrolling the owners of night-time establishments as oblique relays for the maintenance of the night-time order.
Cet article propose d’étudier différentes commissions municipales de la vie nocturne à Lille. Depuis les années 2000, ces instances de concertation ont essaimé en France et dans d’autres États européens dans le but d’encadrer le déploiement d’une économie de la fête nocturne. À partir d’une enquête monographique menée depuis 2012, reposant sur des entretiens avec des professionnels de la nuit et des différentes institutions concernées (mairie, préfecture, police), des observations ethnographiques de ces commissions, et une analyse des archives municipales, nous nous proposons d’esquisser une généalogie de ces instances de concertation en mettant de côté la recherche de ses effets sur l’action publique au profit de l’étude de ses usages et in fine de ses fonctions latentes. Notre perspective diachronique nous permet de tester l’hypothèse éliassienne d’une forme de « curialisation » de la vie nocturne. Ces espaces de délibération constituent un moyen pour la mairie de prendre pied dans ce secteur d’action publique en enrôlant les patrons d’établissement de nuit, relais obliques du maintien de l’ordre nocturne.
Fichier principal
Vignette du fichier
temporalites-11064.pdf (258.59 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Licence

Dates et versions

hal-04304622 , version 1 (29-11-2023)

Licence

Identifiants

Citer

Thomas Alam, Julien O’miel, Audrey Safa. Encadrer la nuit ou ses professionnels ? La curialisation municipale de la vie nocturne lilloise. Temporalités : revue de sciences sociales et humaines, 2023, Temporalités : revue de sciences sociales et humaines, 37-38, ⟨10.4000/temporalites.11064⟩. ⟨hal-04304622⟩
14 Consultations
3 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More