The impact of attention bias modification training on behavioral and physiological responses - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Biological Psychology Année : 2024

The impact of attention bias modification training on behavioral and physiological responses

Résumé

Attention bias modification training aims to alter attentional deployment to symptom-relevant emotionally salient stimuli. Such training has therapeutic applications in the management of disorders including anxiety, depression, addiction and chronic pain. In emotional reactions, attentional biases interact with autonomically-mediated changes in bodily arousal putatively underpinning affective feeling states. Here we examined the impact of attention bias modification training on behavioral and autonomic reactivity. Fifty-eight participants were divided into two groups. A training group (TR) received attention bias modification training to enhance attention to pleasant visual information, while a control group (CT) performed a procedure that did not modify attentional bias. After training, participants performed an evaluation task in which pairs of emotional and neutral images (unpleasant-neutral, pleasant-neutral, neutral-neutral) were presented, while behavioral (eye movements) and autonomic (skin conductance; heart rate) responses were recorded. At the behavioral level, trained participants were faster to orientate attention to pleasant images, and slower to orientate to unpleasant images. At the autonomic level, trained participants showed attenuated skin conductance responses to unpleasant images, while stronger skin conductance responses were generally associated with higher anxiety. These data argue for the use of attentional training to address both the attentional and the physiological sides of emotional responses, appropriate for anxious and depressive symptomatology, characterized by atypical attentional deployment and autonomic reactivity.
L'entraînement à la modification du biais attentionnel vise à modifier le déploiement attentionnel vers des stimuli émotionnellement saillants. Un tel entraînement a des applications thérapeutiques dans la gestion de troubles tels que l'anxiété, la dépression, l'addiction et la douleur chronique. Dans les réactions émotionnelles, les biais attentionnels interagissent avec des variations dans l'activation corporelle dépendante du système neurovégétatif, qui sous-tendent putativement les états affectifs. Nous avons examiné ici l'impact de l'entraînement à la modification du biais attentionnel sur la réactivité comportementale et neurovégétative. Cinquante-huit participants ont été répartis en deux groupes. Un groupe d'entraînement (TR) a reçu un entraînement à la modification du biais attentionnel pour améliorer l'attention portée aux informations visuelles plaisantes, tandis qu'un groupe témoin (CT) a effectué une procédure qui n'a pas modifié le biais attentionnel. Après l'entraînement, les participants ont effectué une tâche d'évaluation dans laquelle des paires d'images émotionnelles et neutres (déplaisant-neutre, plaisant-neutre, neutre-neutre) ont été présentées, tandis que les réponses comportementales (mouvements oculaires) et neurovégétatives (conductance cutanée ; fréquence cardiaque) ont été enregistrées. Au niveau comportemental, les participants entraînés ont été plus rapides à orienter leur attention vers les images agréables et plus lents à s'orienter vers les images désagréables. Au niveau neurovégétatif, les participants entraînés ont montré des réponses de conductance cutanée atténuées aux images désagréables, tandis que des réponses de conductance cutanée plus fortes étaient généralement associées à une anxiété plus élevée. Ces données plaident en faveur de l'utilisation de l'entraînement attentionnel pour aborder à la fois les aspects attentionnels et physiologiques des réponses émotionnelles, appropriés pour la symptomatologie anxieuse et dépressive, caractérisée par un déploiement attentionnel atypique et une réactivité autonome.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04426494 , version 1 (30-01-2024)

Identifiants

Citer

Stephane Ranfaing, Lucas de Zorzi, Rémi Ruyffelaere, Jacques Honore, Hugo Critchley, et al.. The impact of attention bias modification training on behavioral and physiological responses. Biological Psychology, In press, Biological Psychology, 186, pp.108753. ⟨10.1016/j.biopsycho.2024.108753⟩. ⟨hal-04426494⟩
13 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More