Mdma consumption in binge drinking situation: about a non-fatal case - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Toxicologie Analytique et Clinique Année : 2021

Mdma consumption in binge drinking situation: about a non-fatal case

Résumé

We report a non-lethal intoxication case in a 21-year-old man, admitted in intensive care unit after consumption of ecstasy and alcohol in binge drinking situation. Collected blood, urine and hair samples and the product ingested were addressed to the laboratory for toxicological investigations. Screening using immunochemical method, enzymatic method, LC-DAD/MS, LC-MS/HR and GC-MS were performed. It revealed the presence of MDMA and plasma alcohol of 2.19 g/L. Measured MDMA concentrations in plasma, urine and hair were elevated, respectively 68,644 ng/mL, 73,250 ng/mL and 112,000 pg/mg. Its metabolite MDA concentrations were 547 ng/mL in plasma, 690 ng/mL in urine and 1410 pg/mg in hair. The ingested drug did not contain other drug except MDMA at a level of purity of 53%. To our knowledge, this is the first non-fatal case reporting high concentrations of MDMA in plasma, urine and hair.
Nous rapportons le cas d’une intoxication non mortelle d’un homme de 21 ans admis en réanimation après consommation d’ecstasy et d’alcool dans un contexte de « binge drinking ». Des prélèvements de sang, d’urine, de cheveux et un échantillon du produit consommé ont été adressés au laboratoire pour analyse toxicologique. Un screening par méthodes immunochimique, enzymatique, LC-DAD/MS, LC-MS/HR et GC-MS a été réalisé. La présence de MDMA et d’une alcoolémie à 2,19 g/L sont rapportées dans le bilan d’admission. Des concentrations élevées de MDMA sont ensuite mesurées à 68 644 ng/mL dans le plasma, 73 250 ng/mL dans l’urine et 112 000 pg/mg dans les cheveux. Les concentrations de son métabolite, la MDA restent plus faibles et respectivement dans les trois matrices de 547 ng/mL, 690 ng/mL et de 1410 pg/mg. Le produit consommé ne contenait pas d’autres substances actives que de la MDMA à un taux de pureté estimé à 53 %. À notre connaissance, ce cas non mortel est le premier décrit dans la littérature à ces niveaux de concentrations très élevées dans le plasma, les urines et les cheveux.

Mots clés

Dates et versions

hal-04458873 , version 1 (15-02-2024)

Identifiants

Citer

Arezki Khaled Boukerma, Alexandr Gish, Marc Tran, Jean-Michel Gaulier, Pascal Houze, et al.. Mdma consumption in binge drinking situation: about a non-fatal case. Toxicologie Analytique et Clinique, 2021, Toxicologie Analytique et Clinique, 33 (3), pp.226-233. ⟨10.1016/j.toxac.2021.04.003⟩. ⟨hal-04458873⟩

Collections

UNIV-LILLE
5 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More