Does emergency surgery need a dedicated unit? - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue (Article De Synthèse) Anesthésie & Réanimation Année : 2021

Does emergency surgery need a dedicated unit?

Résumé

Emergency surgery is by definition an unscheduled surgery. Its incidence is constantly increasing whether it's from a traumatic origin or not. Compared to scheduled surgery, emergency surgery is an independent risk factor for mortality, morbidity and additional costs. It can be associated with delays in treatment, favoured by the difficulties of accessing technical facilities and the unavailability of medical/nursing staff. However, no specific organisation for emergency surgery is recommended in France, unlike in Anglo-Saxon countries. Three systems are described for the management of surgical emergencies: 1) an emergency suite with one or more dedicated multi-specialty operating theatres (OT); 2) one or more dedicated OT within a surgical suite (specialised or not); 3) no dedicated OT, with integration of urgent patients into the flow of scheduled surgery. The use of classification of surgical emergencies, shared by all healthcare actors, and the implementation of a dedicated unit have led to a decrease in the observed morbidity and mortality. The term “dedicated” means that this unit consists of a medical and paramedical staff, exclusively in charge of urgent operations, in specific OT. The introduction of a dedicated unit leads to a structural change in healthcare systems and allows better management of care time. This organisation can be compared to the one in place in Acute care surgery's trauma centres. This kind of structure is recommended in the United Kingdom and Australia, but not yet in France.
La chirurgie urgente est par définition une chirurgie non programmée. Qu’elle soit d’origine traumatique ou non, son incidence est en augmentation. La chirurgie d’urgence, comparativement à la chirurgie réglée, est un facteur de risque indépendant de mortalité et de morbidité. Elle peut être compliquée par des retards de prise en charge, qui sont favorisés par les difficultés d’accès aux plateaux techniques et par l’indisponibilité des personnels. Pourtant, aucune organisation spécifique pour la chirurgie d’urgence n’est recommandée en France. Trois types de filières sont décrits pour la prise en charge des urgences chirurgicales : 1) un plateau opératoire d’urgence avec une ou plusieurs salle(s) dédiée(s) multi-spécialités ; 2) une (ou des) salle(s) d’opération dédiée(s) au sein d’un plateau chirurgical (spécialisé ou non) ; 3) aucune salle d’opération dédiée, avec intégration des patients urgents aux flux de chirurgie programmée. L’utilisation d’une classification des urgences chirurgicales, partagée par l’ensemble des acteurs de soin, et la mise en place d’une filière dédiée ont permis une diminution du retard ainsi que des complications et de la mortalité des patients. Le terme « dédié » signifie que cette filière se compose d’une équipe médicale et paramédicale, chargée exclusivement de prendre en charge les opérations urgentes dans des blocs opératoires spécifiques. L’instauration d’une filière dédiée entraîne un changement structurel des systèmes de santé et permet une optimisation du temps de soin en diminuant le délai entre les opérations. Cette organisation peut se superposer à celle mise en place dans les réseaux de traumatologie d’Acute care surgery. Ce type de filière est recommandé au Royaume-Uni, mais pas en France.

Dates et versions

hal-04479504 , version 1 (27-02-2024)

Identifiants

Citer

D. Lepercq, Benoit Tavernier, Delphine Huet Garrigue. Does emergency surgery need a dedicated unit?. Anesthésie & Réanimation, 2021, Anesthésie & Réanimation, 7 (4), p. 287-294. ⟨10.1016/j.anrea.2021.05.002⟩. ⟨hal-04479504⟩

Collections

UNIV-LILLE
1 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More