Impact d’un réseau de centre de référence pour le diagnostic et la prise en charge des patients atteints de sarcomes en France depuis 2010 - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine Année : 2023

Impact d’un réseau de centre de référence pour le diagnostic et la prise en charge des patients atteints de sarcomes en France depuis 2010

Résumé

Introduction The treatment of rare cancers, including sarcomas, within networks of reference centers should allow better compliance with clinical practice guidelines. The NETSARC+ network identifies and records all pathological diagnoses of sarcoma since 2010 in France. We report the impact of the NETSARC+ network on the quality of care and survival of patients with sarcomas in our country during this period. Patients and methods NETSARC (netsarc.org) is a network of 26 reference centers with multidisciplinary committees specialised in the management of sarcomas (Multidisciplinary Consultation Meeting, RCP), funded by the National Cancer Institute (INCA). Since 2010, the second pathological reading is compulsory in the event of suspected sarcoma, allowing the recording of anatomo-clinical and evolutionary data in a national database. Patient characteristics, treatment methods and overall survival are presented for three periods: 2010–2012 (Period 1, considered non-exhaustive), 2013–2015 (Period 2) and 2016–2020 (Period 3). The series of patients are considered exhaustive in period 2 and 3, but not in period 1. Results Data from 43,975 patients with sarcomas (including GIST) or connective tissue tumors have been entered into the NETSARC+ database since 2010 (n = 9,266 before 2013, n = 12,274 between 2013–2015, n = 22,435 in 2016–2020). The median age was 59 years, 50.5% were women, 13.2% had metastases at the time of diagnosis. Over the three periods, the percentage of patients (1) biopsied before surgery was significantly improved, (2) presented to CPR before the first treatment, (3) operated in referral centers were significantly improved. On the other hand, the percentage of patients reoperated after a first surgery has decreased. With a median follow-up of 14 months over the entire series, overall survival has constantly increased and this in a statistically significant way in the population of patients operated on over the period 2016–2020 vs. 2013–2015 vs. 2010–2012 in the whole population (P < 0.0001). Conclusion With the establishment of the national reference network NETSARC since 2010 in France, we observe an improvement in the quality of care and overall survival on a national scale in patients with sarcoma.
Introduction Le traitement des cancers rares, parmi lesquels les sarcomes, au sein des réseaux de centres de référence doit permettre une meilleure conformité aux recommandations de pratique clinique. Le réseau dénommé NETSARC+ recense et enregistre tous les diagnostics pathologiques de sarcome depuis 2010 en France. Nous rapportons l’impact du réseau NETSARC+ sur la qualité de prise en charge et la survie des patients atteints de sarcomes dans notre pays entre 2010 et 2020. Patients et méthodes NETSARC (site internet, netsarc.org) est un réseau de 26 centres de référence avec des comités multidisciplinaires spécialisés dans la prise en charge des sarcomes (Réunion de concertation pluridisciplinaire, RCP), financé par l’Institut National du Cancer (INCa). Depuis 2010, la seconde lecture anatomopathologique est obligatoire en cas de suspicion de sarcome, permettant l’enregistrement des données anatomo-cliniques confirmées dans une base de données nationale. Les caractéristiques des patients, les modalités de prise en charge et la survie globale sont présentées pour trois périodes : 2010–2012 (Période 1, considérée comme non exhaustive), 2013–2015 (période 2) et 2016–2020 (période 3), les deux dernières étant considérées exhaustives. Résultats Les données de 43 975 patients atteints de tous types de sarcomes selon la classification OMS (dont les tumeurs stromales gastrointestinales, GIST) ou de tumeurs à malignité intermédiaire (TMI) du tissu conjonctif ont été intégrées dans la base de données NETSARC+ depuis 2010 (n = 9 266 avant 2013, n = 12 274 entre 2013–2015, n = 22 435 en 2016–2020). L’âge médian était de 59 ans (0–112), 50,5 % étaient des femmes, 13,2 % présentaient des métastases au moment du diagnostic. Sur les trois périodes, le pourcentage de patients (1) biopsiés avant chirurgie, (2) présentés en RCP avant le premier traitement, (3) opérés dans des centres de référence ont tous trois été significativement améliorés. En revanche, le pourcentage des patients réopérés après une première chirurgie a diminué de 16 % à 13 % sur le territoire national. Avec un suivi médian de 14 mois sur l’ensemble de la série, la survie globale a augmenté significativement dans la population des patients opérés sur la période 2016–2020 par rapport aux périodes 2013–2015 et 2010–12. Conclusion Avec la mise en place du réseau national de référence NETSARC depuis 2010 en France, nous observons une amélioration de la qualité de prise en charge et de la survie globale à l’échelle nationale chez les patients atteints de sarcome.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04542140 , version 1 (11-04-2024)

Identifiants

Citer

Jean-Yves Blaya, A. Italiano, Nicolas Penel, F. Le Loarer, M. Karanian, et al.. Impact d’un réseau de centre de référence pour le diagnostic et la prise en charge des patients atteints de sarcomes en France depuis 2010. Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine, 2023, Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine, 207, ⟨10.1016/j.banm.2023.01.003⟩. ⟨hal-04542140⟩
7 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More