Les enjeux méthodologiques et épistémologiques du croisement des savoirs entre personnes en situation de pauvreté, praticien.ne.s et universitaires - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Sociologie et Sociétés Année : 2018

Les enjeux méthodologiques et épistémologiques du croisement des savoirs entre personnes en situation de pauvreté, praticien.ne.s et universitaires

Résumé

Based on ÉQUIsanTE (EQUIhealthY)- a blended participatory and merging of knowledge research conducted by health researchers, people living in poverty and health professionals in Montreal, this article explores some of the theoretical, epistemological and ethical issues raised by this alternative mode of knowledge production. Some of the most discussed methodological issues include partial non-mixity and the “bridge”, that is, the status and role of the movement ATD Fourth World’s volunteers involved with people living in poverty. On the epistemological level, the scope of such approach of knowledge production and its effects on emancipation has been analyzed. The article contributes to the scientific debate on what might be called a post-poverty epistemology, echoing feminist and post-colonialist epistemologies.
A partir de una investigación de cruce de saberes entre investigadores y profesionales de la salud, y personas en situación de pobreza, realizada por ÉQUIsanTÉ en Montreal, este artículo (elaborado colectivamente) explora algunas de las cuestiones teóricas, epistemológicas y éticas planteadas por este modo alternativo de producción de conocimientos. Entre las cuestiones más debatidas en el plano metodológico figuran la no-mixidad parcial, así como el estatus y el papel de las asociaciones que militan al lado de personas en situación de pobreza. En el plano epistemológico se analiza igualmente el alcance de este enfoque en materia de conocimientos y sus efectos emancipadores. El artículo propone contribuir al debate científico acerca de lo que podría llamarse una “epistemología de la post-pobreza”, haciendo eco a las epistemologías feministas y post-colonialistas.
À partir de la recherche en croisement des savoirs ÉQUIsanTÉ, menée à Montréal entre chercheures en santé, personnes en situation de pauvreté et professionnel.le.s de la santé, l’article (élaboré collectivement) explore quelques-unes des questions théoriques, épistémologiques et éthiques soulevées par ce mode alternatif de production de connaissances. Parmi les questions les plus débattues sur le plan méthodologique figurent la non-mixité partielle ainsi que le statut et le rôle des associations qui militent aux côtés des personnes en situation de pauvreté. Sur le plan épistémologique, nous avons également analysé la portée d’une telle démarche en matière de connaissances et ses effets en matière d’émancipation. L’article propose ainsi de contribuer au débat scientifique sur ce que l’on pourrait appeler une « épistémologie post-pauvreté », en écho aux épistémologies féministes et postcolonialistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Carrel et al Equisanté 2017 Socio et Sociétés VF.pdf (780.71 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04557415 , version 1 (20-05-2024)

Identifiants

Citer

Marion Carrel, Christine Loignon, Sophie Boyer, Marianne de Laat. Les enjeux méthodologiques et épistémologiques du croisement des savoirs entre personnes en situation de pauvreté, praticien.ne.s et universitaires. Sociologie et Sociétés, 2018, 49 (1), pp.119 - 142. ⟨10.7202/1042808ar⟩. ⟨hal-04557415⟩
1 Consultations
1 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More