Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les cholas des marchés de La Paz : une approche interactionniste

Résumé : Si l’on définit communément la “chola” de La Paz comme l’Indienne en ascension sociale, la femme de pollera, cette définition primaire ne suffit pas car les significations de ce terme varient selon le contexte : elles ne sont intelligibles que dans un ensemble d’interactions sociales et sont donc dynamiques. Le cas des comerciantes minoristas, majoritairement de pollera, en est une illustration : alors que, dans la bouche des señoras de vestido, l’appellation chola est une insulte qui vise à gommer la frontière avec l’Indienne ; certaines vendeuses s’approprient ce stigmate et construisent une image valorisante de la femme de pollera, dans une recherche de supériorité par rapport aux Indiennes. Autour de ces batailles de sens, s’affrontent des conceptions différentes de l’espace social.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02942534
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : vendredi 18 septembre 2020 - 08:23:15
Dernière modification le : samedi 19 septembre 2020 - 04:24:39

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Veronique Marchand. Les cholas des marchés de La Paz : une approche interactionniste. Cahiers des Amériques Latines, Université Paris 3, Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine (IHEAL / Université Paris 3), 2001, Cahiers des Amériques Latines, pp.207-224. ⟨10.4000/cal.6593⟩. ⟨hal-02942534⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

16