Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les possibles corporels : support biologique, déterminations sociales

Résumé : L’étude des coureurs à pied de compétition s’avère particulièrement propice pour analyser les liens entre le social et le biologique, en ce qu’elle conduit à réfléchir à ce qui détermine les capacités corporelles d’un individu. Dans cette optique, trois pistes sont explorées : la première s’intéresse à la manière par laquelle le social détermine les corps dans leur matérialité même ; la deuxième met l’accent sur le façonnement social des catégories de perception et montre que la fatigue ressentie par un athlète s’inscrit à l’interface entre des manifestations physiologiques et un encodage symbolique de ces dernières ; la troisième fait ressortir que, loin d’être réductibles à la mise en jeu de capacités physiques « pures », la performance procède d’une interaction qui détermine ce dont un coureur est capable. Considérés dans leur ensemble, ces trois développements visent à rendre compte de ce que le social fait à des potentialités physiologiques dont il n’y a pas lieu de penser qu’elles puissent être, à elles seules, au principe de différences interindividuelles en matière de possibles corporels.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03158646
Contributeur : Lilloa Université de Lille Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 4 mars 2021 - 09:07:59
Dernière modification le : mercredi 3 novembre 2021 - 09:03:58

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Manuel Schotté. Les possibles corporels : support biologique, déterminations sociales. Revue européenne des sciences sociales, 2016, Revue européenne des sciences sociales, 54 (1), pp.201-220. ⟨10.4000/ress.3520⟩. ⟨hal-03158646⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27