De la nécessité du film - Université de Lille Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2021

De la nécessité du film

Résumé

Reconnaissant ses af­finités avec les écrits de Walter Benjamin et Siegfried Kracauer, l’ouvrage élabore une histoire du cinéma critique. Il s’intéresse plus particulièrement à des ­films qui accordent une place d’importance aux « vaincus de l’histoire » (Walter Benjamin). Ce sont les vagabonds, les chiffonniers, les glaneurs, mais aussi les migrants ou les fous, les enfants au travail. Ce sont les « sans visages » (Arlette Farge) d’hier et d’aujourd’hui, broyés par le capitalisme victorieux. Le livre s’arrête ainsi sur des ­films qui, à travers la ­figure de l’exclu, portent un regard critique, politiquement contestataire, sur la « société régnante » (Siegfried Kracauer). L’ouvrage s’appuie, entre autres, sur le travail de Chantal Akerman, Claire Angelini, Alberto Cavalcanti, Lewis Hine, László Moholy-Nagy ou encore Jean Vigo.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04379791 , version 1 (08-01-2024)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04379791 , version 1

Citer

Edouard Arnoldy. De la nécessité du film : Notes sur les exclus de l’histoire du cinéma. Mimesis, pp.220, 2021, 9788869762635. ⟨hal-04379791⟩

Collections

CEAC UNIV-LILLE
9 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More